Writing /var/www/gerbilles.fr/www/http/data/meta/complements/allergies_et_asthme.meta failed

Les gerbilles et les personnes allergiques/asthmatiques


Les allergies aux gerbilles, ou plus précisément au poil… Expérience, symptomes et solutions…

Les allergies aux animaux, une condition très répandue…

Les animaux domestiques constituent la source principale d'allergies. De plus, les chercheurs sont d'avis qu'en s'exposant aux animaux auxquels elles sont allergiques, les personnes allergiques peuvent aggraver d'autres formes d'allergies. Il importe donc de prendre ce facteur en considération avant d'acheter un animal domestique auquel on est allergique. De plus, une allergie qui ressemble a une bénigne fièvre des foins peut, à long terme, engendrer des réactions beaucoup plus graves telles que l'asthme.

L'allergène est la substance protéinique spécifique à laquelle une personne est allergique. La présence de cet allergène dans l'organisme entraîne une série de réactions chimiques dans le système immunitaire qui provoquent les symptômes chez un individu. On a longtemps cru que le poil de l'animal était l'allergène, mais il semble que le poil sert en fait de véhicule pour les allergènes produits par l'animal. Les véritables coupables sont en fait les éléments suivants:

  • La salive
  • Les excréments (Chez les petits mamifères, l'urine est souvent une source de problèmes)
  • Les pellicules (Les peaux mortes)
  • L'épiderme (La surface externe de la peau)

Ces allergènes sont habituellement absorbés par le corps sous la forme de poussières et ils sont inhalés. On dit que les chats causent des allergies chez le plus grand nombre de personnes. Par contre, les allergènes qui produisent les effets les plus graves se retrouvent chez les chevaux et chez les petits rongeurs.

Les effets des allergies :

Les allergies aux animaux se manifestent principalement par de l'asthme, la rhinite, la conjonctivite et l'eczéma. La majorité des gens développent aussi une hyper-sensibilité en vivant en contact étroit avec leur animal domestique. Par contre, les chercheurs ont également découvert qu'un contact peu fréquent avec les animaux peut également déclencher la maladie. Par exemple, les enfants qui ont été, dès leur jeune âge, en contact étroit et fréquent avec des animaux de ferme semblent moins suceptibles de développer des allergies au cours de leur vie.

Que faire si on est allergique aux animaux ?

Les médecins recommandent habituellement de supprimer l'animal de l'environnement du patient atteint. Par contre, ceci est souvent très difficile considérant l'attachement émotionnel qu'on les gens envers leur animal. Il est important de peser l'importance de cet attachement par rapport à l'importance de sa santé. De plus en plus d'allergologues se sont rendus à l'évidence que bien des gens ne sont pas prêts à vivre sans un animal et qu'il est préférable d'apporter des solutions visant à réduire les allergies provoquées par les animaux.

Un animal domestique peut apporter beaucoup de joie et plusieurs personnes allergiques aux animaux choisissent tout de même d'en avoir un. Les animaux sans poils tels que les reptiles, les amphibiens et les poissons ne provoquent pas d'allergies, mais plusieurs les considèrent moins sympathiques que les mamifères. Les gerbilles peuvent constituer un bon compromis. Les gerbilles ne sont en aucun cas hypo-allergènes. Si vous souffrez d'allergies aux animaux en général, il se peut que vous ne soyez pas allergique aux gerbilles, mais il y a fort à parier que vous le serez. Par contre, elles sont petites et produisent donc moins de pellicules. De plus, comme elles vivent dans un espace restreint, les allergènes ne se retrouveront pas en grande quantité dans toute la maison. Par ailleurs, par rapport à d'autres rongeurs tels que le rat, la souris et le hamster, la gerbille urine très peu et produit donc moins d'allergènes. D'ailleurs, leur litière ne dégage jamais d'odeur si elle est changée à toutes les trois semaines.

Quelques conseils spécifiques pour les propriétaires de gerbilles…

On doit d'abord s'assurer que les gerbilles ne provoquent pas une réaction allergique très forte afin d'éviter d'en faire plus tard des gerbilles orphelines. Le seul moyen de savoir si on est fortement allergique est d'en manipuler une et préférablement d'en loger une chez soi pendant quelques jours. Si vous connaissez quelqu'un qui possède une gerbille, demandez-lui donc de vous la prêter!

Pour loger leurs gerbilles, il est préférable que les personnes atteintes d'allergies se procurent un aquarium muni d'un grillage sur le dessus plutôt qu'une cage. Les gerbilles ont la bien mignonne habitude de creuser dans leur litière et d'envoyer des copeaux (et donc des allergènes…) voler un peu partout. Les allergènes ainsi propulsés seront emprisonnés dans l'aquarium et se répandront donc moins dans l'air ambiant. Par contre, on doit s'assurer que le couvercle grillagé permet une aération suffisante pour les gerbilles.

La chambre d'une personne allergique est un endroit qui doit rester exempt d'allergènes en tout temps puisque les gens y passent habituellement entre le tier et la moitié de leur vie. On ne doit donc pas localiser l'aquarium de la gerbille dans la chambre d'une personne atteinte d'allergies.

On doit tenter de limiter le contact avec les irritants et d'autres allergènes. Les voies respiratoires réagiront plus rapidement et plus fortement aux déclencheurs si l'inflammation est déjà présente dans les voies aériennes. Des irritants courants sont la fumée de cigarette, les odeurs fortes, la poussière et l'air froid. Des allergènes répandus sont les excréments d'acariens, les pollens, etc… Il est donc important de garder la maison propre en passant souvent l'aspirateur et en enlevant la poussière sur les meubles.

Dans le même ordre d'idées, on devrait se procurer une forme de litière peu irritante. Le cèdre et le pin ont une odeur forte qui peut irriter les voies respiratoires des humains, mais aussi des gerbilles. Protégez votre santé ainsi que celle de vos gerbilles en utilisant autre chose, comme les copeaux de tremble.

Comme les gerbilles se lavent beaucoup avec leur salive, leur poil peut causer des allergies sur la peau tel que l’eczéma et l'urticaire. Après avoir manipulé leurs gerbilles, les personnes allergiques auraient par conséquent avantage à se laver les mains. Ceci évitera également les réactions respiratoires qui pourraient survenir si ces personnes portent les mains à leur visage après avoir joué avec leurs gerbilles.

Enfin, on veillera à porter un masque à poussière lors du changement de litière et on évitera de brasser le contenu de l'aquarium trop vigoureusement afin d'empêcher que la poussière qui s'en dégage ne se répande dans toute la maison. Si possible, la personne allergique devrait s'abstenir d'accomplir cette tâche puisque la litière contient une forte concentration d'allergènes.

En guise de conclusion...

Même si les gerbilles ne sont pas hypo-allergènes, plusieurs de leurs propriétaires sont allergiques et asthmatiques. Je suis pour ma part allergique à tous les animaux à poils, y compris les gerbilles. Je suis l'heureuse propriétaire de deux de ces petites bêtes et les précautions mentionnées ci-haut ont permis que mon asthme ne soit pas aggraver par leur présence! Par contre, même si je me suis beaucoup documentée afin d'écrire le présent document, je ne suis pas médecin. En aucun cas mes recommandations ne peuvent se substituer aux conseils d'un allergologue.


Auteur : Dominique THUOT, le jeudi 9 décembre 1999.


    Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed